[Frigide au Congélo] Le mariage on s’en fout on veut plus de réacs du tout

1940

Frigide au congélo!Libérez les enfants Courjault !

Ce qui nous file envie de gerber c’est de voir tout ces réac’s et ces
fachos, se cacher derrière une pintade pailletée pour dégoiser leur haine
des pédés, des gouines ou des trans, sans passer pour des homophobes.
Pendant ce temps on entend toujours le même discours sexiste, patriarcal
et hétéronormatif dans la rue, au bistrot, au boulot.
La dépossession de leurs conditions d’existence, pousse les personnes
opprimées à se faire flics ou moralisateurs plutôt qu’a se révolter contre
l’ordre qui les écrase. Le spectacle, vainqueur magnanime autoriserait
aujourd’hui chacun à consommer le mode de vie qui lui convient. En
démocratie par ailleurs, on aurait aujourd’hui le droit d’être
homosexuel… ce qui est sûr c’est qu’on a le droit d’être homophobe ou
transphobe.

Les « anti mariage pour tous » parlent des « droits de l’enfant », et sont
les premiers à foutre leurs mômes à la rue quand ils sortent du placard.
Ils et elles manifestent en famille le dimanche pour protéger le fondement
de notre civilisation que constituent la famille et le mariage, mais ne
seraient pas pour autant homophobes : ils et elles ont des copains pédés,
des copines gouines. Et comme ils et elles sont pour la liberté
d’expression, ils et elles ont autant d’amis homo que d’amis fachos qui
cassent du pédé le samedi soir.
Ils crachent sur les couples homosexuels aux mœurs décadentes, sur la
sauvagerie de leur sexualité et trouvent plus civilisée et plus à même
d’élever des enfants, la famille chrétienne ou traditionnelle, qui soumet
les femmes à la domination patriarcale et qui enferme tout le monde dans
la prison du genre.

Et quand la démocraSSie dégoulinante du PS, pour donner l’impression d’un
changement à peu de frais, autorise les homosexuelles à se marier, on
devrait défendre ce projet de loi sous peine de passer pour des personnes
à l’esprit étriqué ?
Nous on pense que le mariage est avant tout une institution réactionnaire
que ceux et celles qui se marient soient hétéros ou homosexuelles.  Il
reste la reconnaissance et l’encadrement d’une union entre deux individus
par une puissance supérieure- l’état ou la religion- ou  n’importe quelle
autre instance devant laquelle les gens aiment parfois se prosterner.

Le mariage enferme ceux qui se marient dans le couple, fonde la famille
« nucléaire » qui est le lieu de la reproduction et de l’intégration des
mécanismes de domination dès l’enfance. Chacun des membres de la famille
s’y retrouve soumis aux desiderata de celui ( en général le patriarche )
qui tient les cordons de la bourse. La représentation de la famille
sanctuaire, ne fait que masquer la violence des drames qui s’y jouent.

Le mariage on s’en fout on veut plus de réacs du tout :

Le mariage, pour les extraterrestres, les hétéros ou les homosexuelles, ça
regarde ceux et celles qui se marient et la relation qu’ils désirent avoir
entre eux. Quand à l’autorité qui est chargée de sacrer l’union, ça peut
être les mânes de Marianne, le cul de Jésus, Obiwankenobi ou Sigismund
Freud ça change pas grand chose ils sont tous du coté obscur de la force.
Toute forme de domination est notre ennemie et on ne tolère pas
l’homophobie ou le sexisme même avec deux doigts d’humour. Il est du
ressort de chacun d’explorer ses désirs et de s’approprier son corps comme
il l’entend, sans aucune répression morale. Les catégories du pouvoir et
les identités de genre que l’on veut nous imposer puent la mort aussi bien
quand on est petit que quand on est grand. A chacun la possibilité de
choisir son genre, son orientation sexuelle ou de ne rien choisir du tout.

La famille, le mariage, en tant que structures et symboles de la
domination hétéro-patriarcale, dans la mesure où ils contribuent à
maintenir cette société hiérarchisée en place et à reproduire les
condition de notre aliénation, peuvent crever, on ne s’en portera que
mieux.

Laissez vos débats loin de nos ébats….

Des terroristes du genre
Collectif titanic son père

Frigide au congélo!Libérez les enfants Courjault !

Ce qui nous file envie de gerber c’est de voir tout ces réac’s et ces
fachos, se cacher derrière une pintade pailletée pour dégoiser leur haine
des pédés, des gouines ou des trans, sans passer pour des homophobes.
Pendant ce temps on entend toujours le même discours sexiste, patriarcal
et hétéronormatif dans la rue, au bistrot, au boulot.
La dépossession de leurs conditions d’existence, pousse les personnes
opprimées à se faire flics ou moralisateurs plutôt qu’a se révolter contre
l’ordre qui les écrase. Le spectacle, vainqueur magnanime autoriserait
aujourd’hui chacun à consommer le mode de vie qui lui convient. En
démocratie par ailleurs, on aurait aujourd’hui le droit d’être
homosexuel… ce qui est sûr c’est qu’on a le droit d’être homophobe ou
transphobe.

Les « anti mariage pour tous » parlent des « droits de l’enfant », et sont
les premiers à foutre leurs mômes à la rue quand ils sortent du placard.
Ils et elles manifestent en famille le dimanche pour protéger le fondement
de notre civilisation que constituent la famille et le mariage, mais ne
seraient pas pour autant homophobes : ils et elles ont des copains pédés,
des copines gouines. Et comme ils et elles sont pour la liberté
d’expression, ils et elles ont autant d’amis homo que d’amis fachos qui
cassent du pédé le samedi soir.
Ils crachent sur les couples homosexuels aux mœurs décadentes, sur la
sauvagerie de leur sexualité et trouvent plus civilisée et plus à même
d’élever des enfants, la famille chrétienne ou traditionnelle, qui soumet
les femmes à la domination patriarcale et qui enferme tout le monde dans
la prison du genre.

Et quand la démocraSSie dégoulinante du PS, pour donner l’impression d’un
changement à peu de frais, autorise les homosexuelles à se marier, on
devrait défendre ce projet de loi sous peine de passer pour des personnes
à l’esprit étriqué ?
Nous on pense que le mariage est avant tout une institution réactionnaire
que ceux et celles qui se marient soient hétéros ou homosexuelles.  Il
reste la reconnaissance et l�encadrement d’une union entre deux individus
par une puissance supérieure- l’état ou la religion- ou  n’importe quelle
autre instance devant laquelle les gens aiment parfois se prosterner.

Le mariage enferme ceux qui se marient dans le couple, fonde la famille
« nucléaire » qui est le lieu de la reproduction et de l’intégration des
mécanismes de domination dès l’enfance. Chacun des membres de la famille
s’y retrouve soumis aux desiderata de celui ( en général le patriarche )
qui tient les cordons de la bourse. La représentation de la famille
sanctuaire, ne fait que masquer la violence des drames qui s’y jouent.

Le mariage on s’en fout on veut plus de réacs du tout :

Le mariage, pour les extraterrestres, les hétéros ou les homosexuelles, ça
regarde ceux et celles qui se marient et la relation qu’ils désirent avoir
entre eux. Quand à l’autorité qui est chargée de sacrer l’union, ça peut
être les mânes de Marianne, le cul de Jésus, Obiwankenobi ou Sigismund
Freud ça change pas grand chose ils sont tous du coté obscur de la force.
Toute forme de domination est notre ennemie et on ne tolère pas
l’homophobie ou le sexisme même avec deux doigts d’humour. Il est du
ressort de chacun d’explorer ses désirs et de s’approprier son corps comme
il l’entend, sans aucune répression morale. Les catégories du pouvoir et
les identités de genre que l’on veut nous imposer puent la mort aussi bien
quand on est petit que quand on est grand. A chacun la possibilité de
choisir son genre, son orientation sexuelle ou de ne rien choisir du tout.

La famille, le mariage, en tant que structures et symboles de la
domination hétéro-patriarcale, dans la mesure où ils contribuent à
maintenir cette société hiérarchisée en place et à reproduire les
condition de notre aliénation, peuvent crever, on ne s’en portera que
mieux.

Laissez vos débats loin de nos ébats….

Des terroristes du genre
Collectif titanic son père

About mediatours

Blog d'informations sur la ville de Tours et ses environs
This entry was posted in antisexisme, Genre / Sexualité and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *