[Retour en images et prise de parole] Déambulation Thanks for the future


Si vis (pas) pacem, (pas) parabellum.
Si tu veux la paix, prépare la guerre.

Nous nous inscrivons contre. Pourquoi ? Parce que nous, c’est l’inverse.
En tant que militant-e-s, personnes en lutte, nous sommes sommes les
petits soldats de la guerre sociale qui ne porte pas son nom. Ces luttes
sont permanentes : anti-capitalisme, anti-sexisme et anti-patriarcat,
luttes auprès des sans papiers pour l’ouverture des frontières,
anti-autoritarisme, ouverture de lieux,

Comme nous sommes en guerre permanente, nous n’avons pas spécialement
besoin d’un temps pour la préparer mais d’un lieu de paix pour nous
reposer, manger, dormir, faire la fête, des réunions, des activités
culturelles… Ce lieu (qui devrait être) de paix est notre squat, la
maison Thanks for the future.

Et c’est nous à travers le lieu qui somment attaqués.

Mais ce lieu est en conflit avec le propriétaire, la SEMIVIT, et par delà,
la mairie de Tours, son maire Jean Germain, son adjointe au logement,
Arlette Bosch. Ce conflit est direct avec une procédure qui nous conduit à
une 3ème audience de procès au tribunal d’instance de Tours. Ce conflit
est indirect (mais direct) avec les kapos de la SEMIVIT, le conseil
d’administration du Projet 244 dans lequel notre maison est physiquement
insérée.

Ce conflit aurait pu démarrer en janvier 2012 (ou même avant) mais M.
Douguedroit (de la SEMIVIT) nous a appris, pendant le contrôle de
l’huissier, qu’ils ont retardé l’attaque de peur que l’on ne perturbe les
meetings des élections présidentielle et des législatives. Tant pis ! On
l’a quand même fait !

Nous attaquer à plusieurs mois ou années des prochaines échéances
électorales (municipales, régionales, cantonales et européennes), les
protégerait ? Car comme pour chaque conflit (ACCES, …) le Parti Socialiste
espère que l’on oubliera, surtout espère que les électeurs oublieront.
Ben, nous, non !

On ne vote pas et on a une bonne mémoire.

Le PS est encore là quand on aborde les président et trésorier du CA du
244, respectivement Mathieu Joly, de l’école de samba Alegria, et Nicolas
Lecomte de la Compagnie D, qui sont adhérents ou proches d’adhérents du
PS. Le PS encore quand le bavard Douguedroit nous a dit que ce que l’on
nous reproche c’est : « un tag sur la maison de Mme Bosch et du jet d’un
cailloux dans le jardin de Marisol Touraine. »

Dire que ce qui nous arrive n’est pas une attaque politique, c’est soit
naïf, soit cynique.

Que penser de tout ces petits kapos, les Yves, Can, Zazü, Jean-Phi et le
super électricien Mathias qui nous  coupé l’électricité en avril et dont
l’association, la Smalla, est branchée sur notre compteur ?

Nous aussi on pardonne ceux qui nous ont offensé. Mais on a la liste.

Vivre, c’est lutter, de la naissance à la mort. Lutter, c’est vivre, de
l’ouverture des yeux jusqu’au renoncement.

Nous n’avons pas renoncé, nous luttons, nous sommes en-vie.

Si vis pacem fac bellum.

Ce mardi soir à 18h30, rendez-vous place Foire-le-roi pour une
déambulation festive devant les adresses personnelles d’élus PS ou
administrateurs du Projet 244.

Rendez-vous ce jeudi 13 décembre à 9h30 devant le tribunal d’instance de
Tours rue Edouard Vaillant pour nous soutenir au procès.

thanksforthefuture@yahoo.fr

Toutes les infos sur notre maison :
http://mediatours.noblogs.org/category/thanks-for-the-future/

A propos mediatours

Blog d'informations sur la ville de Tours et ses environs
Ce contenu a été publié dans Liberté de circulation, Logement / Squat, Manifestations, Procès, Thanks for the future, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à [Retour en images et prise de parole] Déambulation Thanks for the future

  1. ernesto dit :

    Si tu veux la paix sociale, fais la guerre sociale.

Les commentaires sont fermés.