[Nous Sommes TouTEs…] Bienvenue en Palestine le 16 novembre

Bonjour,

Nos camarades tourangeaux n’abdiquent jamais. Après qu’Israël les ait
empêchés de rentrer par les airs en Palestine, après que les soldats
israéliens les aient refoulés en s’opposant à leur entrée en Cisjordanie
par le Pont Allenbe en Jordanie, les voilà qui repartent à nouveau à Noël,
cette fois pour briser le blocus de Gaza en tentant de passer par le
passage de Rafah en Egypte.

[image:
http://bienvenuepalestine.com/wp-content/uploads/2012/06/Sarsak21.jpg]
C’est cette nouvelle mission, briser le blocus de Gaza, que Bienvenue en
Palestine-Touraine, vous présentera vendredi prochain 16 novembre à partir
de 19 h au FJT Rue Bernard Palissy à Tours. Le but de cette soirée est de
soutenir la mission et de débattre autour des actions non violentes de
solidarités avec la Palestine.

Au menu également : Musique, films et buffet.

Venez nombreux pour nous soutenir.

Nous comptons sur vous.

Pour tout contact :
Fath Allah MEZIANE
06 20 91 18 10

http://bienvenuepalestine.com/

PJ affiche de la soirée, à faire circuler.

Texte de la mission :

Toute la Palestine est devenue une vaste prison. Et nous continuerons à
dire NON à l’enfermement des Palestiniens jusqu’à ce que les Palestiniens
soient libres. Libres de leurs mouvements, libres de travailler, d’étudier,
de se soigner, de vivre en paix sur leurs terres, et d’y revenir quand ils
en ont été chassés.

Dans la bande de Gaza, le blocus étrangle la population depuis 6 longues
années maintenant. Avec les conséquences dramatiques que nous savons, sur
les femmes, les hommes et les enfants. Au plan sanitaire, économique,
scolaire et au plan de l’angoisse permanente provoquée par les
bombardements aériens qui n’ont pas cessé depuis les terribles massacres de
l’hiver 2008-2009.

Le monde a tendance à l’oublier. Les jours passent. Les médias n’en parlent
plus. Nos gouvernements contribuent à perpétuer cette situation inhumaine,
dont souffrent près de 2 millions d’humains, privés, d’électricité, d’eau
potable, de lait maternisé, de perspectives !

Et nous, que faisons-nous ? Pas question de banaliser cette barbarie.

Nous avons voulu aller à Gaza en décembre 2009. Nous avons participé à la
Marche pour Gaza. Nous avons été bloqués au Caire par Moubarak. Mais à quel
prix ! Le monde entier a été pris a témoin de la collaboration entre ce
tyran et l’occupant israélien. Les Egyptiens s’en sont d’ailleurs souvenu
le moment venu… comme raconte l’écrivain Alaa Al Aswany (
http://www.europalestine.com/spip.php?article4667)

Trois années se sont écoulées depuis. Bien longues pour les Gazaouis. Mais
des événements importants se sont produits en Egypte où la population a
réussi, dans un formidable soulèvement, à chasser Moubarak.

Il est donc largement temps de lever cet infâme blocus, que cela plaise ou
non aux Israéliens.

Et pour mieux l’affirmer, nous avons décidé d’aller à la rencontre de la
population gazaouie le 27 décembre prochain, triste anniversaire du début
des bombardements israéliens sur la population civiles. Bombardements qui
ont commencé un samedi à midi, à l’heure de sortie des écoles.

Oui, un samedi, et c’est dire le peu de cas fait par l’Etat Juif de la
religion juive !

Oui, les écoles ont été visées et près de 400 enfants palestiniens ont été
tués pendant ces trois semaines de bombardements. Sans compter les milliers
d’autres qui ont été blessés, mutilés, qui ont perdu leurs parents, leurs
frères, leurs soeurs.

Nous n’avons pas oublié.

Et nous pensons qu’il est important de rappeler au monde à quel point ces
bombardements et ce blocus sont intolérables. A quel point toute notre
humanité en est bouleversée.

Nous sommes attendus de tout coeur dans la bande de Gaza.

Nous avons un programme de rencontres avec des femmes et des hommes
admirables qui luttent pour leur survie avec courage, du 27 au 31 décembre
inclus. Car bien entendu, nous comptons passer le réveillon du jour de l’an
en compagnie de nos amis Gazaoui.

Mais avant cela, nous ferons une halte au Caire pour saluer nos amis
égyptiens et les féliciter de l’énergie, de la fraternité et de
l’intelligence extraordinaires dont ils ont fait preuve pour se libérer de
la tyrannie !

*Merci bien penser à regarder les autres rubriques de ce
site<http://bienvenuepalestine.com/>pour plus d’informations sur cette
mission.
*

*Et si, après lecture, vous avez envie de participer à cette mission, vous
pouvez nous joindre à contact@bienvenuepalestine.com*

A propos mediatours

Blog d'informations sur la ville de Tours et ses environs
Ce contenu a été publié dans Liberté de circulation, Soirées de soutien, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à [Nous Sommes TouTEs…] Bienvenue en Palestine le 16 novembre

  1. A Gaza comme ailleurs... dit :

    A Gaza comme ailleurs…

    De Gaza en Palestine à Nasiriya en Iraq, du Kivu au Congo à Grozny en Tchétchénie, les massacres de milliers d’êtres humains sont quotidiens. Sous les différentes formes qu’il prend aux quatre coins du monde, ce système capitaliste et autoritaire dévaste des zones entières par la famine, la privation, la pollution, la guerre. Qu’ils servent à fixer la main d’œuvre ou à la déporter, les camps sont désormais la condition de millions de personnes : camps de réfugiés, zones franches, centres de déportation, bidonvilles…

    Comme à Gaza, ce camp bombardé et encerclé par l’armée israélienne ; dominé par les autorités religieuses, nationalistes ; soumis à la misère et au désespoir. Opposer une logique de guerre contre tout un « peuple » à la terreur de l’Etat israélien ne sert qu’à faire oublier aux rejetés de Gaza comme aux exploités de Tel Aviv qu’il ne leur reste qu’une possibilité pour s’en sortir : se battre contre toute autorité, que ce soit celle de l’uniforme du soldat israélien ou du policier palestinien, de la camisole religieuse – ce vieil ennemi de la liberté –, du costume des capitalistes démocratiques et des usuriers qui, dans les camps comme ailleurs, spéculent sur la misère.

    Comme en Tchétchénie, où dans les décombres suite aux bombardements de l’armée russe vient s’ajouter à la terreur de l’Etat russe un régime de seigneurs de guerre.

    Comme au Congo, où des affamés travaillent dans les mines de métaux précieux aux avancées technologiques du capital et crèvent dans des conditions d’esclavage. Ces mêmes mineurs et leurs familles sont massacrés à coups de fusils et de machettes par des armées (officielles ou non) qui s’y battent pour garantir les profits de leurs maîtres. Tandis que les banques belges financent les deux partis rivaux pour faire baisser les coûts de production.

    Avec une autre intensité, mais suivant la même logique, en Europe, des milliers d’indésirables sont raflés, incarcérés et déportés selon les besoins de l’économie et du contrôle social. Des milliers de personnes trouvent la mort sur leur lieu de travail ou des suites de l’exploitation (cancers, dépressions, etc.). Dans les quartiers où les conditions sont de plus en plus dures, il n’y a pas que la police qui tabasse et assassine, mais aussi le développement toujours plus accentué de la guerre entre pauvres. La logique de la concurrence règne passant par différents rackets religieux, nationalistes ou mafieux : s’arnaquer, se vendre de la came, s’allier au premier chef de bande venu pour mieux survivre dans la jungle du capital où viols et autres brutalités font partie intégrante de la misère qui rend ce monde insupportable.

    Dans ce monde, il est dans l’intérêt des puissants et des exploiteurs que la guerre civile éclate partout… Cette guerre entre pauvres leur va très bien, parce qu’elle fait oublier qu’une autre guerre est possible : celle contre ce monde de fric et d’autorité et celle pour la liberté de chacun.

    Il est urgent d’opposer à la guerre entre Etats, entre religions, entre ethnies, la guerre sociale contre toute exploitation et toute domination.

    DESERTONS LES GUERRES DES ÉTATS ET DES PUISSANTS, REFUSONS LA GUERRE ENTRE PAUVRES !
    ARMONS-NOUS CONTRE LES MANIPULATIONS NATIONALISTES, DEMOCRATIQUES ET RELIGIEUSES !
    ATTAQUONS ICI ET MAINTENANT TOUT CE QUI NOUS REND ESCLAVES !

    Des anarchistes

    http://www.non-fides.fr/?A-Gaza-comme-ailleurs

Les commentaires sont fermés.